Accueil > Perfectionnement professionnel > Réseau canadien des spécialités en soins infirmiers > Pourquoi faire partie du réseau? > Représentant(e)s du Réseau

Représentant(e)s du Réseau

Treena Klassen, inf. aut., B. Nurs., A.S.M.H., M. Éd.
2019-2021

Mme Klassen a débuté sa carrière en fournissant un spectre complet de soins en santé/maladie mentale pendant toute la durée de vie. Ce travail comprenait l’intervention en situation de crise, la maladie mentale chronique et persistante, le perfectionnement des compétences essentielles, la thérapie de groupe, les soins de spécialité pédiatrique et la santé mentale des aînés. Elle a travaillé dans le secteur sans but lucratif et en santé publique en milieu aiguë, subaiguë et communautaire. Pendant ce temps, elle a complété un certificat de deux ans en santé mentale avancée. Elle est devenue formatrice régionale où elle était responsable d’offrir la formation en santé mentale et en maladie mentale parmi tous les domaines de spécialité aux professionnels et non-professionnels dans cinq établissements de soins actifs et 10 établissements de soins non actifs. À cette époque, elle a terminé une maîtrise en éducation misant sur l’apprentissage permanent. Cette expérience lui a fourni l’occasion de se greffer aux domaines de l’agrément, de la gestion des ressources humaines, de la facilitation, de l’élaboration des politiques, de l’élaboration de programmes et de la conception organisationnelle repensée. Son rôle suivant lui a offert l’occasion de concevoir un programme régional de prise en charge de la maladie chronique et un plan opérationnel pour l’intégration des services de santé mentale aiguë et communautaires. Au cours des 12 dernières années, elle a été directrice administrative du Palliser Primary Care Network. Elle a été directrice administrative fondatrice et supervise actuellement 41 cliniques de soins primaires employant près de 70 infirmières et infirmiers autorisés (et plusieurs autres membres du personnel de soins de santé professionnel) qui misent sur la création de cliniques en maisons de santé et l’optimisation de l’équipe de soins de santé pour fournir un service exceptionnel axé sur les patients. En plus de son engagement envers l’excellence en administration, elle poursuit un doctorat en administration des affaires et elle est emballée de passer à l’étape de la thèse où elle mettra l’accent sur l’appui au leadership des infirmières et infirmiers autorisés en soins primaires grâce au dialogue et à la collaboration.

Katie Dilworth, inf. aut., B. Sc. inf., M. Sc. S. (PS), ICSC(C)
2019-2022

Katie a débuté sa carrière d’infirmière en soins de santé à domicile. Elle assurait des soins directs aux clients de la communauté, allant des soins post-partum et des soins aux nouveau-nés jusqu’aux soins palliatifs offerts aux aînés. L’une des plus grandes difficultés avec lesquelles elle a dû composer a été d’aider des clients atteints du sida, dont un grand nombre en soins palliatifs. C’est ce qui l’a menée à une carrière en santé publique après un retour à l’université pour obtenir un certificat en promotion de la santé, suivi d’une maîtrise en sciences de la santé avec spécialité en promotion de la santé.

Son rôle, en santé publique, incluait la promotion de la santé auprès des particuliers (p. ex. le travail auprès de mères et de bébés à risque et la prévention des maladies transmissibles) et de la santé de la population (p. ex. l’abandon du tabagisme et la prévention de l’obésité). Au début de sa carrière en santé publique, elle a eu la chance d’être choisie pour un programme d’échange avec Santé Canada à titre de chercheuse principale dans le cadre du projet Évaluation des niveaux de services qui étudiait diverses façons de fournir des services aux femmes enceintes à risque. Sa carrière infirmière a progressé d’un rôle de leadership à un autre, y compris lorsqu’elle a dirigé son organisation afin d’obtenir le titre d’organisme vedette en pratiques exemplaires.

Elle a obtenu la certification de l’AIIC en soins infirmiers en santé communautaire et créé un groupe d’étude national auquel l’AIIC a récemment décerné le Prix de reconnaissance aux employeurs. Elle est actuellement infirmière en chef de son unité de santé et, à ce titre, elle apporte un leadership manifeste qui s’accompagne de responsabilités particulières, dont la reddition de comptes, en ce qui concerne les ressources, la qualité et les questions professionnelles liées aux soins infirmiers.