Accueil > Salle des nouvelles > Communiqués de presse > 2018 > Un sondage révèle que les Canadiens appuient la distribution d’échantillons de médicaments par les infirmières et infirmiers

Un sondage révèle que les Canadiens appuient la distribution d’échantillons de médicaments par les infirmières et infirmiers

Ottawa, le 21 août 2018 — Un sondage national révèle que la majorité des Canadiens sont en faveur de la distribution d’échantillons de médicaments par les infirmières et infirmiers praticiens (IP) et les infirmières et infirmiers autorisés (IA) aux patients partout au Canada.

Le sondage Hill and Knowlton Strategies Canada [PDF, 404 Ko], publié aujourd’hui, évaluait comment les Canadiens réagiraient à la distribution d’échantillons de médicaments et la transmission d’informations sur l’utilisation des médicaments par le personnel infirmier. La réaction positive appuie les recommandations soumises par l’Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC) au Conseil consultatif sur la mise en œuvre d’un régime national d’assurance-médicaments, présidé par le Dr Eric Hoskins, qui rencontre les intervenants, y compris l’AIIC, à une séance de consultation aujourd’hui à Ottawa.

Les résultats du sondage :

  • 63 % appuient l’idée de permettre aux infirmières et infirmiers autorisés qualifiés de remettre des échantillons de médicaments.
  • 69 % appuient l’idée de permettre aux infirmières et infirmiers praticiens qualifiés de remettre des échantillons de médicaments.
  • 80 % appuient la création d’une campagne fédérale de sensibilisation du public mettant en valeur des infirmières et infirmiers afin d’éduquer le public sur les dangers associés aux médicaments contrefaits.
  • 85 % appuient une nouvelle initiative fédérale visant à doter les infirmières et infirmiers de plus d’outils pour éduquer les patients sur les avantages de la déprescription (réduction d’une dose ou interruption d’un médicament inapproprié qui est supervisée par un professionnel de la santé).

Le rapport final du Conseil sera dévoilé aux ministres fédéraux de la Santé et des Finances au printemps 2019. Le sondage indique que le public appuie les trois recommandations que l’AIIC a soumises au Conseil :

  1. Que la ministre de la Santé mette sur pied un projet de loi visant à moderniser la Loi sur les aliments et drogues afin d'éliminer les obstacles qui empêchent les infirmières et infirmiers praticiens et les infirmières et infirmiers autorisés de distribuer des échantillons de médicament;
  2. Que la ministre de la Santé crée une campagne de sensibilisation du public afin d’attirer l'attention sur le fléau des médicaments d'ordonnance contrefaits;
  3. Que le gouvernement fédéral mène les efforts pour éduquer les travailleurs de la santé sur l'importance de l’innocuité des médicaments et de la déprescription.

« Comme le système de soins de santé canadien continue d’évoluer, les résultats au sondage démontrent que les gens de tout le pays sont prêts à un changement pour améliorer l’accès aux médicaments d’ordonnance. Les infirmières et infirmiers travaillent en lien étroit avec les patients et leurs familles et sont extrêmement bien placés pour renseigner les patients sur l’innocuité des médicaments et la déprescription », explique Claire Betker, présidente de l’AIIC. « L’AIIC est impatiente de travailler avec le gouvernement fédéral sur un nouveau programme national d’assurance-médicaments qui permet aux infirmières et infirmiers d’assumer un plus grand rôle dans la prescription des médicaments d’ordonnance de façon sûre. »

« À la séance de consultation d’aujourd’hui à Ottawa, je soulignerai comment les recommandations de l’AIIC renforceront l’équité et l’innocuité des médicaments d’ordonnance et en amélioreront l’accès. Parce que les infirmières et infirmiers constituent le groupe de fournisseurs de soins de santé le plus nombreux au plan national, ils doivent participer à l’élaboration d’un nouveau programme d’assurance-médicaments qui aura des bienfaits pour la santé de tous les Canadiens », soutient Mike Villeneuve, directeur général de l’AIIC.

M. Villeneuve est aussi membre du comité de direction sur l’initiative nationale sur l’assurance-médicaments du Conference Board du Canada. Le comité tiendra un sommet en novembre pour formuler des recommandations au Conseil fédéral sur l’assurance-médicaments.

Les groupes nationaux suivants appuient les recommandations de l’AIIC :

L’Association des infirmières et infirmiers praticiens du Canada (AIIPC) appuie la recommandation de l’AIIC d’éliminer les obstacles qui empêchent les IP de distribuer des échantillons de médicaments. « L’AIIPC appuie la législation visant à permettre aux IP de distribuer des échantillons de médicaments aux patients pour s’aligner sur le pouvoir de prescription légiféré actuel. La législation actuelle est un obstacle à l’accès aux échantillons de médicaments et un obstacle aux échantillons de médicaments équitables lorsqu’un IP le juge approprié. » — Lenora Brace, M. Nurs., IP, présidente de l’AIIPC

L’association chef de file de représentation des Canadiens plus âgés, CARP, appuie la recommandation de l’AIIC visant à renseigner les travailleurs de la santé sur l’innocuité des médicaments et la déprescription : « De nombreux Canadiens plus âgés prennent des médicaments dont ils n’ont plus besoin ou dont les risques d’utilisation éclipsent les avantages. L’élimination des médicaments non justifiés devrait faire partie d’un régime national d’assurance-médicaments. Une approche multidisciplinaire à la déprescription aiderait les Canadiens plus âgés à éliminer progressivement et de façon sûre les médicaments non justifiés. » — Wanda Morris, vice-présidente des activités de plaidoyer de CARP

- 30 -

Contexte :
Recommandations au Conseil consultatif sur la mise en œuvre d’un régime national d’assurance-médicaments [PDF, 111,2 Ko]

Assurance-médicaments – Enquête nationale auprès des Canadiens : Rapport préparé pour l’Association des infirmières et infirmiers du Canada par Hill and Knowlton Strategies [PDF, 404 Ko]

Nous invitons les Canadiens à exprimer leur soutien envers les recommandations que l’AIIC soumet au Conseil consultatif sur la mise en œuvre d’un régime national d’assurance-médicaments, créé par le gouvernement fédéral. Apprenez-en plus en visitant cna-aiic.ca/assurancemedicaments

L’AIIC est la voix professionnelle nationale et mondiale des soins infirmiers au Canada représentant plus de 139 000 infirmières et infirmiers autorisés et infirmières et infirmiers praticiens du Canada. L’AIIC fait progresser la pratique et la profession infirmières afin d’améliorer les résultats pour la santé et de renforcer le système de santé public et sans but lucratif du Canada.

Pour obtenir plus d’information, veuillez communiquer avec :

Karine Charlebois
Coordonnatrice des médias et des communications
Association des infirmières et infirmiers du Canada
Tél. : 613-237-2159, poste 543
Cellulaire : 613-266-8230
Courriel : kcharlebois@cna-aiic.ca