Accueil > Salle des nouvelles > Communiqués de presse > 2021 > L’AIIC demande des mesures de soutien en santé mentale pour le personnel infirmier et les travailleurs de la santé

L’AIIC demande des mesures de soutien en santé mentale pour le personnel infirmier et les travailleurs de la santé

Le 28 janvier 2020 — C’est aujourd’hui la 11e journée annuelle Bell cause pour la cause, une initiative consacrée aux conversations et à la sensibilisation du public à la santé mentale. En faisant la rétrospective de l’année de pandémie de COVID-19, il est important de reconnaître les répercussions considérables que le virus a eues sur le bien‑être émotionnel et mental des Canadiens. Le personnel infirmier et les autres fournisseurs de soins de santé, en particulier, sont confrontés à un stress sans précédent dans leur milieu de travail attribuable à la COVID-19. Ce stress persistera longtemps après la résolution de la pandémie, alors que le système de santé devra s’attaquer aux retards dans les soins de santé.

Malgré les difficultés croissantes, les infirmières et infirmiers continuent de faire preuve d’un leadership incroyable dans la prestation de soins au public en temps de crise. Cependant, ils ont aussi besoin de soins. Lors de la première vague de la pandémie, 47 % des travailleurs de la santé ont déclaré dans un sondage qu’ils avaient besoin de soutien psychologique. Le sondage que l’AIIC a mené à l’automne a relevé des conditions semblables, plus de la moitié des répondants ayant signalé que leur santé mentale était passable ou pire. Maintenant dans la deuxième vague, les hôpitaux et les unités de soins intensifs atteignant leur capacité maximale, les éclosions continuant de se manifester dans les résidences de soins de longue durée et les pressions se faisant lourdes sur la santé publique, le personnel infirmier est en proie à un épuisement encore plus alarmant.

L’AIIC est extrêmement préoccupée par l’épuisement professionnel et le bien‑être mental du personnel de la santé. Des mesures de soutien durables et accessibles à long terme en matière de santé mentale sont nécessaires afin de protéger le bien‑être du personnel infirmier. Il existe des services généraux de soutien en santé mentale, mais comme l’indiquent les messages clés sur la santé mentale de l’AIIC [PDF, 186,8 Ko], nous plaidons activement en faveur d’un accès rapide à des services de soutien en santé mentale accessibles et gratuits, destinés au personnel infirmier et aux fournisseurs de soins de santé, tant pendant la pandémie que longtemps après.

Nous devons prendre soin de nos professionnels de la santé, tout comme ils s’occupent de nous. Des investissements immédiats dans des interventions en santé mentale à volets multiples, ainsi qu’un investissement sécurisé destiné au soutien à long terme en santé mentale, sont nécessaires pour assurer que notre effectif infirmier demeure en santé. Si vous éprouvez des troubles de santé mentale, n’hésitez pas à demander de l’aide. Visitez le site Espace mieux‑être Canada, une initiative du gouvernement fédéral, pour obtenir du soutien.

Tim Guest, inf. aut., B.Sc.inf., M.B.A.
Président

-30-

À propos de l’Association des infirmières et infirmiers du Canada
L’Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC) représente la profession infirmière du Canada à l’échelle nationale et mondiale. Elle est le porte‑parole des infirmières et infirmiers autorisés, praticiens, auxiliaires autorisés et psychiatriques autorisés, ainsi que des infirmières et infirmiers retraités de l’ensemble des treize provinces et territoires.

Pour obtenir plus d’information, veuillez communiquer avec :

Eve Johnston
Coordonnatrice des médias et des communications
Association des infirmières et infirmiers du Canada
Cell. : 613-282-7859
Courriel : ejohnston@cna-aiic.ca