Accueil > Salle des nouvelles > Communiqués de presse > 2021 > Message de Tim Guest, président de l’AIIC, sur le Mois de l’histoire des Noirs

Message de Tim Guest, président de l’AIIC, sur le Mois de l’histoire des Noirs

Le 26 février 2020 — Chaque année en février, le Canada souligne le Mois de l’histoire des Noirs, une période qui permet de rendre hommage aux réalisations et aux contributions des Canadiens noirs à la société canadienne. En cette fin de mois, j’aimerais prendre un moment pour reconnaître le rôle essentiel qu’ont joué les infirmières et infirmiers de race noire dans l’évolution de la profession infirmière au Canada. Pour aborder l’histoire des soins infirmiers, nous relatons souvent des personnages comme Florence Nightingale ou Mary Agnes Snively et nous omettons de reconnaître des professionnelles comme Bernice Redmon, Ruth Bailey et Gwennyth Barton.

Mme Redmon était native de Toronto, mais a dû se rendre aux États-Unis pour étudier les soins infirmiers, car les écoles canadiennes refusaient de l’admettre. Son diplôme en poche, elle est revenue au Canada et est devenue la première infirmière de race noire à pouvoir exercer la profession infirmière au Canada en 1945. Mmes Bailey et Barton ont été les premières étudiantes noires à être admises dans des écoles canadiennes en soins infirmiers, et ont obtenu leur diplôme en 1948. Alors que ces femmes fortes et déterminées ont joué un rôle crucial dans l’évolution des soins infirmiers au Canada, elles sont passées trop souvent sous silence dans les discussions sur l’histoire de la profession.

Bien que le Canada ne recueille pas de données sur la race et l’ethnicité du personnel infirmier, des recherches indiquent que les infirmières et infirmiers de race noire continuent d’être sous-représentés dans la population active, surtout dans des postes de direction et dans des fonctions cliniques et universitaires de haut niveau. L’Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC) reconnaît [PDF, 94,8 Ko] que le racisme à l’égard des personnes noires fait partie de l’histoire canadienne de la pratique infirmière et contribue au manque de représentation des infirmières et infirmiers de race noire dans des postes de direction et de pratique avancée.

L’AIIC a réuni un groupe de spécialistes canadiens et internationaux en matière de transformation et de mouvements sociaux pour étayer notre travail de lutte contre le racisme envers les personnes noires dans le domaine des soins infirmiers et de la santé. Nous avons rédigé une première ébauche de la déclaration nationale de principes, de mesures et de mécanismes de responsabilisation pour orienter les efforts au sein de la profession infirmière dans la lutte contre le racisme. La déclaration vise aussi à soutenir la collaboration et la coordination parmi les membres du personnel infirmier de race noire partout au pays qui mènent des initiatives dans leur communauté et au sein de la profession afin de donner plus de moyens d’action aux infirmières et infirmiers noirs. Nous publierons la déclaration plus tard cette année.

La communauté de l’AIIC, quant à elle, redouble d’efforts pour réviser ses propres politiques de gouvernance, procédures, pratiques d’embauche et formations afin de garantir qu’elles soient exemptes de racisme et de discrimination. Nous nous engageons à écouter nos membres, nos patients et nos collectivités sur les moyens de surmonter le racisme à l’égard des personnes noires et à apprendre d’eux.

Ces activités sont le début de ce parcours pour l’AIIC et pour notre profession. Notre avenir doit se distinguer de notre passé. Nous ne devrions plus parler de « briser des plafonds de verre » et de « réaliser des premières » lorsque les infirmières et infirmiers noirs occupent des postes de direction importants. De telles réalisations ne doivent plus faire la presse de célébrations, mais devraient plutôt devenir la norme.

Le président de l’AIIC,
Tim Guest, inf. aut., B. Sc. inf., M.B.A.

-30-

À propos de l’Association des infirmières et infirmiers du Canada
L’Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC) représente la profession infirmière du Canada à l’échelle nationale et mondiale. Elle est le porte‑parole des infirmières et infirmiers autorisés, praticiens, auxiliaires autorisés et psychiatriques autorisés, ainsi que des infirmières et infirmiers retraités de l’ensemble des treize provinces et territoires.

Pour obtenir plus d’information, veuillez communiquer avec :

Eve Johnston
Coordonnatrice des médias et des communications
Association des infirmières et infirmiers du Canada
Cell. : 613-282-7859
Courriel : ejohnston@cna-aiic.ca