Accueil > Salle des nouvelles > Communiqués de presse > 2021 > Les infirmières et infirmiers s’engagent à adopter des mesures contre le racisme à l’égard des Autochtones

Les infirmières et infirmiers s’engagent à adopter des mesures contre le racisme à l’égard des Autochtones

9 juin 2021 — Les infirmières et infirmiers du Canada s’affairent à répondre aux Appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation depuis leur publication en 2015. Mais, le traitement de Joyce Echaquan par le personnel des soins infirmiers et d’autres membres du personnel à Joliette, au Qc., en septembre 2020 – qu’elle a enregistré elle-même et qui a été partagé par plusieurs médias – a alimenté le tollé au sein des soins infirmiers, ce qui a permis d’accélérer les mesures contre le traitement raciste à l’égard des peuples autochtones.

À la suite de réunions tenues au cours de l’hiver dernier dans le but d’élaborer une stratégie sur les mesures à prendre, les dirigeants de l’Association des infirmières et infirmiers du Canada, la Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et d’infirmiers, l’Association des étudiant(e)s infirmier(ère)s du Association des infirmières et infirmiers praticiens du Canada, avec l’apport de l’Association des infirmières et infirmiers autochtones du Canada, publient actuellement une Déclaration contre le racisme à l’égard des Autochtones dans les soins infirmiers et les soins de santé. [PDF, 356,6 Ko] La déclaration établit le cadre des interventions qui seront prises par le personnel infirmier et présente les principes et les mesures envers lesquels les personnes, les organisations de soins infirmiers et la profession infirmière dans l’ensemble seront redevables.

« Nous ne voulons pas d’un document qui sera verrouillé dans un classeur. La déclaration est un document en évolution qui nous servira de plan pour nous aider en tant qu’organisations et groupe à adopter des mesures significatives. Mes collègues qui dirigent ce groupe d’associations se sont tous engagés à agir avec fermeté pour éliminer les injustices historiques qui, comme nous le savons tous, ont porté atteinte aux peuples autochtones dans nos systèmes de santé et nos systèmes sociaux – et notamment à comprendre l’influence historique et actuelle des infirmières et infirmiers », a mentionné Tim Guest, président de l’AIIC.

La déclaration ainsi que ses principes et ses mesures se fondent sur la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, la Commission de vérité et réconciliation du Canada, le principe de Jordan et le Principe de Joyce. Elle se conclut par l’énoncé suivant : « en tant qu’infirmières et infirmiers nous condamnons sans condition tous les gestes de racisme et de discrimination à l’égard des peuples autochtones et réclamons la justice sociale afin de lutter contre le racisme et les inégalités en matière de santé parmi les communautés autochtones ».

Le groupe d’associations se réunira lors du premier Sommet national sur le racisme dans les soins infirmiers et les soins de santé au Canada, qui aura lieu le 24 novembre 2021, afin d’aborder les progrès du travail réalisé sur le plan individuel et organisationnel de même qu’au sein de la profession infirmière pour lutter contre le racisme dans les soins infirmiers et les soins de santé.

-30-

À propos de l’Association des infirmières et infirmiers du Canada
L’AIIC représente la profession infirmière du Canada à l’échelle nationale et mondiale. Elle est la porte-parole des infirmières et infirmiers autorisés, praticiens, auxiliaires autorisés et psychiatriques autorisés, ainsi que des infirmières et infirmiers retraités de l’ensemble des treize provinces et territoires. Elle fait progresser la pratique et la profession infirmières, améliore les résultats sur la santé et renforce les soins de santé pour toutes les personnes au Canada.

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec :
Eve Johnston
Conseillère des médias et des communications
Association des infirmières et infirmiers du Canada
Cell: 613-282-7859
Courriel: ejohnston@cna-aiic.ca